À Meaux contre le pétrole de schiste

Portrait de José Brito
ImprimerEnvoyer à un amiversion PDF

La police montée surveille la fin de la manifestation

La place de l'Europe à Meaux était pleine de monde ce samedi 16 avril à l'occasion de la manifestation régionale pour demander l'abrogation des permis d'exploration d'huile de schiste et l'interdiction de son exploitation.

Une forte mobilisation associative accompagnée par la mobilisation de nombreux élus locaux. On y a vu les maires de Mouroux, de Montry, de Doue, de Saint-Augustin, de La Ferté-sous-Jouarre, de Dammartin-en-Goële et sans doute bien d'autres, il était impossible de les dénombrer dans la foule.

La Région Île-de-France était représentée par Hélène Gassin, vice-présidente, alors que le département de Seine-et-Marne avait mobilisé outre plusieurs vice-présidents, le président Vincent Éblé. On a pu remarquer également la présence de la sénatrice Nicole Bricq, auteure d'un projet de loi visant à interdire l'exploration et l'exploitation du pétrole de schiste.

De nombreuses personnalités publiques et associatives ont pris la parole, expliquant leur engagement contre cette exploitation des schistes bitumineux, désastre écologique et destructeur des nappes phréatiques.

Vincent Éblé prend la parole au rassemblement de Meaux contre le pétrole de schiste et annonce les démarches juridiques du département et de la Région.

Pour le département de Seine-et-Marne, Vincent Éblé a réaffirmé l'opposition de l'assemblée à toute exploration ou exploitation de l'huile de schiste et annoncé le référé du département  et de la Région contre la reprise des explorations à Doue. Le département a aussi émis un voeu "contre la recherche sur son territoire d'hydrocarbures liquides ou gazeux"

Corinne Lepage, du mouvement Cap 21, a également fait connaître son action devant le Conseil d'État contre le nouveau code minier alors que Nicole Bricq a dénoncé la niche fiscale de la loi de finances 2011, défendue par plusieurs parlementaires UMP, au bénéfice des sociétés concernées par l'exploration et l'exploitation d'huile et de gaz de schiste (voir la fin de l'article de Nicole Bricq sur le site comfinances.fr) et indiqué avoir déposé un projet de loi interdisant l'exploitation des scistes bitumineux.

Les responsables des associations et collectifs ont également pris la parole, à l'instar de Marie-Paule Duflot, présidente de Nature-Environnement 77 qui a particulièrement insisté sur la protection de l'eau, mise à mal par les explorations et les éventuelles exploitations, mais aussi Dominique Jourdain, du collectf CARMEN à Château-Thierry qui a rappelé que ce rassemblemet n'était pas la fin d'une mobilisation mais le début car rien n'était gagné même si une loi était adoptée le 10 mai prochain : ce ne serait qu'un sursis.

Manifestations contre le gaz de schiste par BFMTV

Votre notation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)